8e édition du festival international de cinéma de Kinshasa : Ephraim Buyikana note des avancées très significatives

8e édition du festival international de cinéma de Kinshasa : Ephraim Buyikana note des avancées très significatives

S’exprimant devant la presse à l’issue de la conférence de presse organisée dans la salle de promotion de l’académie des beaux arts à Kinshasa, ce mercredi 27 octobre, Ephraim Buyikana, le directeur du festival international de cinéma de Kinshasa dit noté des avancées significatives pour cette 8e édition par rapport aux éditions précédentes en mettant à exergue son apport au cinéma congolais, à la promotion de la culture et à l’échiquier mondial.

« Fickin aujourd’hui est entrain de planter ses racines, en comparant avec les précédentes éditions, Fickin recevait à peine 20 films. Mais aujourd’hui, Fickin dans sa sélection à 141 films sélectionnés. Sur inscription de 400 films. Donc il y’a une amélioration. Fickin est une vitrine, est un lieu où bon nombre de gens, des cinéastes congolais et de partout dans le monde veulent venir participer », a dit à notre micro Ephraim Buyikana

Et de rajouter

« Je reviens du Fespaco, Fickin a fait des échos au niveau international. Parceque c’est tout le qui demande une invitation pour venir à Kinshasa et tout le monde connaisse Kinshasa grâce au festival international de cinéma de kinshasa. Donc Fickin aujourd’hui par rapport à ses améliorations, est un ambassadeur de la culture congolais.»

S’agissant de la question liée à la sélection des films, Ephraim buyikana, le directeur du festival international de cinéma de Kinshasa parle d’une équipe expert en la matière qui travaille d’arrache-pied au préalable pour visualiser le film sur tout les angles possibles en tenant compte de la pertinence du sujet, au scénario, à la filmographie et à la réalisation. Et c’est sur base de ces critères que ces derniers sélectionnent les films et presentent une liste des films qui sont inscrits par rapport aux catégories.

Notons que, cette conférence de presse a connu la participation à la clef, du directeur général de l’académie des beaux arts, Henry Kalama, ainsi que du commissaire générale en charge de la culture, arts, média, communication et nouvelles technologies de l’information et de la communication de Kinshasa, madame Yvette Tabu Inangoy qui est en effet la marraine de cette édition.

Fickin, selon son directeur se veut un véritable cadre de promotion des œuvres produites et réalisées par les congolais, il œuvre également pour l’émergence et la visibilité du cinéma sur tout le continent africain et en RDC.

Il est bon de noter que cette 8e édition placée sous le thème « le management du cinéma : besoin et perspectives », elle se tiendra du 2 au 7 novembre prochain à l’académie des beaux arts et à l’institut français de Kinshasa.

Festival international de cinéma de Kinshasa existe depuis 2014, sa mission principale est de promouvoir l’éclosion d’une industrie des films produits en République Démocratique du Congo.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 24 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *