L’observatoire de la dépense publique ODEP semble très loin à l’idée d’abandonner ses démarches concernant la gestion de la société de transport du Congo Transco.

Après la publication de son rapport citant quelques acteurs politiques congolais auteurs selon elle de la chute de Transco, cette ONG a déposé ce jeudi 01 octobre au parquet général de matete à la 4e rue Limité.

D’après le président de l’ODEP le professeur Florimond Muteba, ladite dénonciation déposée entre les mains du procureur est accompagnée de 130 pièces à conviction. Ils réclament à cet effet que justice soit rendue non seulement au nom des agents qui travaillent pour la société Transco mais au nom de tous les peuples congolais.

“Nous avons déposé 130 pièces à conviction donc c’est un problème très sérieux et nous voulons que justice soit faite, il faut qu’on aille jusqu’au bout de ce dossier parce qu’il ne s’agit pas seulement pour nos frères qui travaillent à Transco mais il ya aussi toute la population” a dit Florimond Muteba

Avant de poursuivre que

“ce que je peux demander au président de la république c’est de suspendre la direction actuelle, il ya d’autres bus qui arrivent, alors ces bus ne doivent pas trouver une telle direction”.

Signalons qu’au parquet, le président de l’observatoire de la dépense publique s’était fait accompagner des avocats et d’une délégation des familles des agents de Transco qui s’estime être en danger suite à la faillite de cette société.

Mechack Wabeno/ Parquet de Matete

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *