Alors que plus d’un exigent du gouvernement de mettre un terme au contrat liant la RDC à la firme belge Semlex délivrant des passeports, la ministre des Affaires Étrangères, Marie Tumba Nzeza, a, dans une correspondance datant du 03 juin, annoncé un éventuel renouvellement de ce contrat pour 6 bons mois.

Cette position du gouvernement de la Rd-Congo ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de salives au sein de l’opinion publique. Comme qui dirait une goûte d’eau qui déborde le vase.

Par ailleurs, la patronne de la diplomatie de la Rd-Congo, a tout de même fait savoir que dans l’optique de permettre au pays de Patrice Emery Lumumba de prendre les différentes dispositions. Semlex est invitée à mettre à la disposition du gouvernement la liste de tous les prestataires internationaux et locaux, assortie des adresses et des détails sur leurs taches respectives.

« Ce contrat avait prévu qu’à son expiration, le Consortium transfert à l’État congolais l’infrastructure, le savoir-faire et les données techniques d’une part et d’autre part, assure la formation et la mise à niveau du personnel mis à sa disposition. Malheureusement, certaines contraintes ont empêché l’exécution de quelques obligations du contrat, situation qui risque de mettre en mal la continuité de la production des passeports biométriques par l’État congolais », a rapporté la correspondance. Et de préciser : « le gouvernement estime qu’un arrangement spécifique transitoire ne dépassant pas six mois soit conclu».

Il sied de rappeler que plusieurs mouvements citoyens ont haussé le ton pour exiger que la rupture de ce contrat, car selon eux le passeport congolais est plus cher au monde.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *