Au cours de l’audience publique ce lundi 11 mai au Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (CPRK), le Directeur de Cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe, a fait savoir qu’il est intervenu au nom du Chef de l’État dans le programme d’urgence de 100 jours en sa qualité de Directeur de Cabinet.

« Nous n’avions pas un Premier ministre. Le chef de l’Etat ne pouvait pas ne rien faire pendant 7 mois. Je suis intervenu au nom du président de la République », a-t-il lâché. Et de révéler : « Je ne dis pas que je suis superviseur. On est une équipe de 9 : Dir cab adjoint, ministre Finances, Budget, gouverneur Banque Centrale, etc.»

Vital Kamerhe a affirmé que le programme d’urgence de 100 jours était exécuté sous la coordination de l’ambassadeur itinérant du président de la République, Nicolas Kazadi. Devant les juges, le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a declaré ne pas connaître monsieur Jammal.

Par ailleurs, la partie demanderesse a exigé de pouvoir accéder à l’ensemble des éléments du dossier d’instruction. Signalons que la poursuite de l’instruction du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe est renvoyée au 25 mai prochain.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *