Il n’y aura plus de contre Alexis Tambwe Mwamba, le président de la chambre haute du parlement.

En effet, le mardi 26 mai lors d’une séance plénière, les sénateurs ont rejeté la demande de la cour de cassation, celle de lever les immunités de leur président afin que ce dernier puisse répondre à ses actes devant la justice.

Le rapporteur du sénat a même souligné que le procureur général près la cour de cassation savait que sa démarche n’allait pas aboutir mais ils ont voulu respecter la procédure.

” Nous avons eu le rapport de la commission spéciale qui a été mise sur pied pour examiner la requête que nous avait adressée le procureur près la Cour de cassation. Le procureur sollicitait la levée des immunités du Président du Sénat à la demande de l’honorable Goya qui aurait introduit une plainte en diffamation. On a examiné ça du point de vue de la Constitution, lorsqu’un sénateur parle au sein de l’hémicycle, il est protégé par les immunités. Ça existe dans toutes les chambres du monde. Ce n’est pas nous qui avons créé ça. Notre règlement d’ordre intérieur nous protège quand nous parlons au Sénat. Et puis, la Cour de Cassation sait qu’elle ne peut pas venir solliciter la levée des immunités dans des cas comme ça. Elle savait déjà comment ça allait finir. Le haut magistrat ne pouvait s’attendre qu’à ça. Il savait qu’en aucun cas on ne pouvait poursuivre un sénateur pour sa prise de position dans un Sénat. Ça n’existe nul part au monde. Non seulement nous avons rejeté la demande de la levée des immunités de la Cour de cassation mais aussi nous avons mis fin à toute poursuite” a déclaré Prince Kaumba Lufunda.

Signalons que cette demande de la cour de cassation fait suite à la plainte qu’avait déposée le 8 mai dernier la senatrice Goya Kitenge suite aux incidents qui se sont produits au sénat.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *