Dans un communiqué publié ce jeudi 16 avril, le secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Aimé Boji Sangara, a rappelé les militants de cette formation politique à l’ordre en les interdisant à émettre de propos ou encore à commettre des actes à caractère tribales.

A en croire la même source, tout membre qui enfreidrait cette interdiction sera sanctionné conformément aux règles d’ordre de ce parti politique et la loi de la République.
Aimé Boji Sangara a tout de même rassuré les militants que Vital Kamereh est serein en les invitant à laisser la justice faire son travail en toute indépendance. Il a ajouté qu’à l’issue de ces enquêtes, l’innocence du Directeur de Cabinet du Chef de l’État sera prouvée.

Par ailleurs, les militants de l’UNC ont organisé des manifestations pour s’insurger contre la détention provisoire dans la maison carcérale de Makala de leur président, Vital Kamerhe.

Il sied de signaler que le Dircab a été placé en détention provisoire après son audition pendant plus de 4 heures à la Cour d’appel de Kinshasa/Matete quant à l’affaire de détournement de fonds alloués pour le programme des 100 jours. Bien que jouissant de la présomption d’innocence, Vital Kamerhe a vu la demande de sa remise en liberté provisoire être rejetée par le tribunal de Paix de Kinshasa/Matete.

Ci-dessous, le communiqué :

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *