Après la chute totale du bureau de la chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda la présidente sortant de la dite chambre, n’admet pas sa destitution.

En effet, la désormais ex présidente de l’Assemblée nationale a le samedi 12 décembre par une lettre de procuration, mandaté ses avocats afin de saisir le Conseil d’État en son nom, mais aussi à ceux de tous les membres du bureau sortant de l’Assemblée nationale déchus, en vue d’obtenir l’interprétation de l’article 31 du règlement intérieur de la chambre des députés, au regard du vote qui a conduit à leur déchéance.

Rappelons que, c’est à l’issue d’une séance plénière qui avait examiné le jeudi dernier, les pétitions initiées par les députés nationaux contre le bureau de l’Assemblée nationale, que Jeanine Mabunda et tous les membres de son bureau sauf un, ont été destitué de leurs postes plus une année après leur prise de fonction.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *