APK/pétition contre Gode Mpoy : l’abus de pouvoir et le manque de considération à l’égard des députés parmi les griefs

APK/pétition contre Gode Mpoy : l’abus de pouvoir et le manque de considération à l’égard des députés parmi les griefs

Les députés provinciaux de la ville de Kinshasa ont déposé ce mardi 30 mars, une pétition contre le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Gode Mpoy. Les élus provinciaux lui reprochent plusieurs griefs liés à l’exercice de son pouvoir depuis son élection à la tête de cet organe délibérant.

Dans leur motion ces élus de la ville de Kinshasa ont révélé que le pasteur en sa qualité du président de l’Assemblée provinciale, convoque très rarement les séances plénières pendant la période de session bien que plusieurs matières sont à traiter. Selon eux, l’assemblée provinciale de Kinshasa n’arrive pas actuellement, à assurer aux députés provinciaux un traitement digne et régulier ainsi que des soins médicaux et toutes autres assistances sociales.

En outre, ces élus dénoncent aussi une gestion opaque des finances de l’assemblée provinciale de Kinshasa mais aussi une sorte d’abus de pouvoir accompagné d’un manque de considération à l’égard des députés. Ces derniers ont relevé dans leur pétition, le cas du député provincial Mbonzi wa Mbonzi qui a été interdit d’accéder sur ordre de Gode Mpoy à l’enceinte de l’assemblée provinciale.

Ci-dessous quelques griefs reprisent dans cette pétition :

•La léthargie a élu domicile au sein de l’hémicycle en ce que pendant la période des sessions, les plénières sont rarement convoquées si bien que les matières prévues à cet effet entraînent un cumul d’arriérés de plus en plus abondants ;

•La faible production législative depuis le début de la législature alors que plusieurs propositions et projets d’édits remplissent les tiroirs de son bureau ;

•L’inefficacité de l’assemblée provinciale vis-à-vis de l’exécutif provincial de Kinshasa qui s’observe à travers notamment, le blocage de certaines questions adressées aux membres de celui-ci, la non prise en compte des recommandations de l’assemblée provinciale adressées à l’exécutif, l’absence de considération de l’assemblée provinciale par les membres de celui-ci ;

•L’enrichissement illicite à travers le contrat d’achat des véhicules des députés en ce que le concessionnaire a acheté ces véhicules avec les fonds issus du crédit que l’assemblée nationale a obtenu auprès d’Afriland First Bank et que les députés payent doublement les intérêts auprès de ce dernier et de la Banque ;

•La contre-performance des commissions permanentes due à la multiplicité des commissions ad hoc créées à temps et à contre temps au mépris des attributions des commissions permanentes et à l’irrégularité de la dotation des frais de fonctionnement de ces dernières ainsi que du paiement de la prime et des frais de mission pour les missions ou commissions ponctuelles.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 9 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *