L’Eveil de Conscience pour le Travail et le développement (ECT) désapprouve la prise de position du Sénateur Jean-Pierre Lola Kisanga, qui a apporté son soutien aux consultations nationales menées par le Président de la République, Félix Tshisekedi. Le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et président de l’ECT, Boniface Balamage, a annoncé l’auto-exclusion du concerné sur la Radio Top Congo.

« Il s’agit là, conformément à nos textes, d’une auto-exclusion de notre parti politique et du regroupement. Nous allons donc tirer les conséquences », a laissé entendre Boniface Balamage.
L’accusant de vagabondage et d’opportunisme politique, ce parti membre du FCC a constaté l’auto-exclusion de Lola Kisanga et s’attend au retrait de son mandat de sénateur conformément aux lois en vigueur en République Démocratique du Congo.

Cet élu a pris sa famille politique de court en annonçant, ce lundi 2 novembre son soutien « à la démarche du président de la République » à travers un engagement irrévocable qu’il a signé en marge des consultations nationales entamées le lundi dernier par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en vue de former l’Union sacrée pour la Nation. Cette position est contraire à celle des élus nationaux de l’ECT, qui ont réaffirmé, le 27 octobre dernier, leur appartenance et loyauté à l’Autorité morale du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila et à sa famille politique.

Et pour décider de la suite à réserver à son acte qui est considéré comme de l’opportunisme et du vagabondage politique, le Président de l’ECT a annoncé la convocation, ce jour, du bureau du Conseil politique du parti. « Mais d’ores et déjà, tranche Boniface Balamage, l’interprétation du texte n’est pas équivoque ».

Moder Phanzu

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *