Désormais, c’est une autre page qui s’ouvre dans l’histoire politique de la République démocratique du Congo. Jeanine Mabunda, la première femme ayant été portée à la tête de la chambre basse du parlement congolais en avril 2019, a été finalement éjectée de son fauteuil à l’issue d’une séance de vote à couper le souffle, qui s’est ténue ce jeudi 10 décembre au palais du peuple.

Malgré sa majorité numérique à l’Assemblée nationale, le Front Commun pour le Congo FCC du sénateur Joseph Kabila n’a pas pu sauver ses membres de la noyade devant une Assemblée des députés nationaux très déterminés à obtenir la déchéance des membres du dit bureau.

Sur 484 présents dans la plénière de ce jeudi, 281 ont voté “Oui” pour la déchéance de celle qu’on appellera désormais présidente honoraire de l’Assemblée nationale.

Signalons que, dans leurs pétitions, les députés nationaux signataires reprochaient à Jeanine Mabunda notamment la gestion opaque des finances de la chambre basse du parlement.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *