Pour la énième fois depuis l’ouverture de la session parlementaire de mars, le sujet ayant trait à la situation d’insécurité qui gagne plus en plus du terrain dans la partie Est de la RDC a été évoqué par le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia au cours d’une séance plénière.

Lors de la séance plénière de ce mercredi 07 avril, destinée à la mise sur pied d’une commission spéciale qui sera chargée d’enquêter sur les massacres et autres atrocités que subissent les populations congolaises habitants l’Est du pays, le speaker de la chambre basse du parlement, du haut de sa tribune, a appelé la communauté internationale à s’impliquer personnellement afin que les groupes rebelles qui créent l’insécurité se retirent de cette partie orientale de la RDC.

« Il est temps que la communauté internationale qui a encouragé l’entrée des ADF, des Interahamwe, des FDLR et de tous les autres groupes armés, prenne aussi conscience. Nous en avons ras-le-bol. Qu’il y ait un retrait de ces groupes étrangers sur le territoire congolais », a-t-il martelé.

Pour le successeur de Jeanine Mabunda au perchoir de l’assemblée nationale, après avoir offert l’hospitalité à ces troupes rebelles, la RDC subit au retour comme remerciement, des massacres envers ses populations et ceci en violation de tous les accords internationaux.

Pour rappel, lors de la dernière séance plénière, le député national Christophe Mboso N’kodia avait demandé à ses collègues députés nationaux d’arrêter de soutenir les groupes armés qui sèment la terreur à l’Est.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *