Si à l’enceinte de la salle du congrès du palais du peuple l’ambiance était électrique après la d’échéance de Jeanine Mabunda et les siens de leurs postes à la tête de la chambre basse du parlement, il en était de même sur les réseaux sociaux avec plusieurs personnalités malgré l’heure tardive à la quelle de ladite plénière a pris fin.

Sur le réseau social Twitter, plusieurs acteurs politiques congolais mais aussi d’autres formations politiques n’ont pas manqué l’occasion soit de taquiner le FCC après sa défaite cuisante ou de faire leurs adieux au bureau Mabunda de manière assez fortifiante.

Au PPRD, le parti politique de Jeanine Mabunda l’on qualifie cette destitution d’une douleur profonde.

On ne gagne pas à tous les coups. Redressons nos têtes rapidement. La douleur est profonde, mais elle ne doit pas nous ébranler. Continuons la lutte, chers soldats.” a-t-il tweeté.

Par contre Patrick Nkanga lui aussi du FCC n’a pas hésité de montrer ouvertement son mécontentement à l’endroit de l’actuel bureau dirigeant du PPRD et le FCC.

L’heure est venue pour que des changements profonds s’opèrent au PPRD ainsi qu’au FCC” a-t-il ecrit sur son compte Twitter.

Pour sa part, l’ancien ministre de l’Esu, Steve Mbikayi a estimé que sa formation politique a combattu un bon combat et ils ne sont pas prêts à baisser les bras.

Sacré FCC ! Nous avons combattu le bon combat et nous avons perdu !
Nous nous arrangerons en ordre de bataille pour continuer la lutte. Nous nous battrons pour remonter la pente.Ns ne sommes pas de ceux qui renient leur identité ! Ns allons affronter tout en restant debout !”
, a lâché Steve Mbikayi.

Autre fois, fervent fidèle du FCC, le député national Patrick Muyaya a quant à lui, estimé que, cette chute traduit qu’un autre chapitre de l’histoire de notre pays vient de s’écrire.

Les scènes qui disent tout. Ce soir nous avons écrit un nouveau chapitre de notre histoire. Après l’alternance du 19 janvier 2019 on se souviendra aussi du 10 décembre 2020. Le Congo a gagné, la démocratie aussi. Vivement l’union sacrée ! “

Du côté de l’opposition, cette destitution a été saluée.

Dans son compte Twitter, Moïse Katumbi d’Ensemble pour le changement, a tenu à féliciter les députés nationaux pour ce vote qu’il qualifie d’historique.

Félicitations aux députés pour ce vote historique. Ils ont répondu aux attentes de la population et honoré la mémoire de nos martyrs. Il n’y a plus d’obstacles pour conduire une politique en faveur de la population et mettre en œuvre les propositions issues des consultations“, a-t-il écrit.

Fidèle à l’ancien vice-président, Jean Pierre Bemba Gombo, la secrétaire général du MLC a pour sa part, révélé que cette chute du bureau de l’Assemblée nationale composé des membres du FCC est le début d’un processus de changement.

FCC, le compte à rebours est engagé! Le changement de système a été le choix en RDC!”, a t-elle déclaré.

Et en fin de compte, l’ancien candidat à la présidentielle, Noël Tshiani pense qu’à présent, le président Félix Tshisekedi a la voie libre pour nommer un informateur car la majorité numérique du FCC vient de tomber.

La majorité fictive du FCC est tombée. Pdt @fatshi13 est libre de désigner un informateur pour constater une nouvelle majorité parlementaire d’où sortira le nouveau Premier Ministre qui formera le gouvernement. Je salue la bravoure de nos députés nationaux qui ont sauvé la République”, a écrit Noël Tshiani.

Rappelons que, 5 de 6 membres du bureau de l’Assemblée nationale ont été destitués à l’issue d’une plénière de vote organisée à la chambre basse du parlement suite aux pétitions initiées en leur encontre.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *