Bouclage au Camp Kokolo : 25 personnes arrêtées ayant des antécédents judiciaires seront transférés à Kanyama Kasese (Officiel)

Près d’une semaine après une opération de contrôle, le gouvernement congolais a communiqué au cours du conseil des ministres du vendredi 21 mai 2021, les résultats du bouclage effectué dans la journée dimanche dernier au Camp Kokolo situé entre la commune de Bandalungwa et celle Lingwala avec à la clé plusieurs arrestations et la saisie d’une quantité d’armes.

En effet, à l’issue de cette opération, le gouvernement a annoncé qu’au total 257 personnes ont été interpellées, 17 armes de guerre individuelles, 56 machettes et autres armes blanches fut également saisies pendant le même processus.

Dans le même ordre d’idée, la ministre Justice a pendant le conseil des ministres où ces chiffres ont été communiqués renseignée que, parmi les personnes arrêtées dans le cadre de ce bouclage au Camp Kokolo, 25 sont retenues parce que ces personnes procèdent des antécédents judiciaires connues et identifiées comme des bandits, communément appelés Kuluna et seront transférées au Service National à Kanyama Kasese.

En outre, l’exécution national a noté durant le conseil des ministres, une surpopulation au Camp Kokolo qui fut construit à l’époque coloniale pour une population d’environ 16.000 hommes, mais celui-ci héberge à ce jour 40.000 personnes.

Dans la foulée, 31 familles de civils irrégulièrement installées dans ce camp ont été déguerpie.

Rappelons que, le dimanche dernier, une opération de contrôle s’était effectué dans ce site habité en même temps par les militaires, policiers. Et dans ce lot on y trouve également des civils qui s’installent au Camp Kokolo avec la complicité de certains militaires en bénéficiant ainsi des avantages uniquement réservés aux militaires et au fil de temps, le nombre des civils dans ce site est devenu difficilement vérifiable apprend t-on.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 3 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *