Au cours d’un point de presse tenu mardi 08 septembre à Kinshasa, le champion du monde du WBC, Junior Makabu a fait savoir qu’en Novembre prochain, il remettra volontairement sa ceinture glanée le 31 janvier dernier en jeu, bien que jusque-là l’identité de son adversaire n’est pas encore connu.

Le sacré remporté à Kinshasa est d’ores et déjà placé dans les oubliettes. Plus que déterminé à honorer son pays la Rd-Congo, Junior Makabu est prêt à défendre sa ceinture dans plus pratiquement deux mois.

« Je dois défendre ma ceinture pour ne pas être déclassé dans le classement de la WBC. Le ministre nous a promis que tout se passe bien. Bientôt, je vais aller au camp d’entraînement », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Dieu nous a fait grâce d’arriver au niveau d’organiser un championnat du monde ici au pays avec un Congolais dans le ring, contrairement à celui d’Ali et Foreman ».

En défendant sa ceinture, le pugiliste de la Rd-Congo choisira un adversaire parmi les 10 meilleurs combattants de sa catégorie, de lourds légers. Par ailleurs, Makabu a avoué que lors de son combat face au Polonais, Michal Cieslak à Kinshasa, il avait énormément souffert. A l’en croire, cette confrontation était très relevée.

« Le combat que j’ai eu à faire face au Polonais n’était pas facile. J’ai souffert au camp d’entraînement pour m’adjuger de ce titre. J’avais doublé mon temps de préparation. Je n’avais pas de choix, je devais faire des sacrifices pour que la ceinture reste au pays», a-t-il confié.

Quant à lui, le promoteur de Ilunga Makabu et président de la Fédération Congolaise de Boxe, Ferdinand Luyoyo a demandé l’implication du Chef de l’État, Félix Tshisekedi comme cela a été le cas lors de l’organisation du dernier combat à Kinshasa.

« Cette ceinture est un plus, non seulement pour la Fédération mais également pour le pays. Vous êtes sans ignorer qu’avant notre avènement la boxe était très loin, aujourd’hui nous sommes premier au monde. Ça fait parti des prestiges de notre pays », s’est-il exprimé. Et d’ajouter : « Nous remercions vraiment le président de la République pour son implication. Sans lui, Junior n’allait pas monter sur le ring. Il est intervenu personnellement pour que ce championnat du monde ait lieu au Congo. Nous espérons que ça sera également le cas pour la défense de cette ceinture au mois novembre ».

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *