C’était dans une ambiance électrique que les 3 nouveaux juges nommés par une ordonnance présidentielle du 17 juillet 2020 à la cour constitutionnelle, ont prêté serment le mercredi 21 octobre au palais du peuple, en présence du chef de l’État congolais, quelques officiels dont les sénateurs et députés de la RDC.

Dans une salle remplie comme un œuf, le président Félix Tshisekedi est entré avec deux doigts levés comme signe de victoire, une façon pour lui de saluer les Congolais qui ont massivement répondu présent à cette cérémonie de prestation de serment malgré le boycott de son partenaire en coalition, le FCC qui conteste la légitimé desdites ordonnances.

En effervescence, ces Kinois dont la plupart étaient visiblement les militants de l’UDPS ont d’abord entonné l’hymne de leur parti avant de scander dans la foulée une chanson pour taquiner l’ancien président de la RDC Joseph Kabila, une manière pour eux d’expliquer à l’autorité morale du FCC que malgré sa majorité numérique au parlement, Félix Tshisekedi a désormais rendu la justice du pays indépendante.

Quelques-uns de ces citoyens congolais qui ont pris part à ladite cérémonie sont allé plus loin pour demander au chef de l’État congolais d’user de son pouvoir pour dissoudre le parlement actuel de la RDC.

Aux alentours du palais du peuple, un important dispositif sécuritaire était observé, des membres de plusieurs partis politiques également dont l’AFDC du sénateur Bahati Lukwebo. Et pour accéder à l’hémicycle, il fallait d’abord passer plusieurs barrières policières, être habillé en tenue de ville et rester pendant plusieurs minutes sur une longue file d’attente.

Pour la cérémonie de ce mercredi, si le Front commun pour le Congo avait certes demandé à ses membres (députés, sénateurs et membres du bureau) de ne pas y prendre part, certains politiques issus de cette famille politique n’ont pas du tout obtempéré à ce mot d’ordre, leur présence dans la salle était visible.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *