Un climat malsain semble s’installer au sein du Daring Club Motema Pembe (DCMP) quelques jours après la tenue de l’assemblée générale extraordinaire de ce club. Manifestement, le président de coordination du DCMP, Vidye Tshimanga n’est pas en odeur de sainteté avec l’ancien président de la section football de la team vert et blanc, Ayi Idambituo.

Accusé d’opacité dans la gestion financière, Vidye Tshimanga est sorti de son silence. Dans une déclaration faite lundi 06 juillet sur les réseaux sociaux, Vidye Tshimanga s’est dit prêt pour l’audit de son administration tout en exigeant que cela soit fait par une institution externe au club Imanien.

« Suite à une publication et une émission télévisée dans lesquelles un ancien membre du comité de direction s’est permis de proférer une fois de plus des accusations sur la gestion journalière du Daring Club Motema Pembe, nous invitons celui-ci à initier l’audit qu’il réclame.
Par soucis de transparence je souhaiterais que cet audit soit fait par une institution externe au DCMP afin qu il n’ y ait pas de parti-pris.
J’invite donc cet énergumène en quête de notoriété ou tout imanien qui le désire, à engager le bureau d’audit international tel que PriceWaterhouse Coopers, Deloitte ou encore KPMG. Les frais seront à la charge du demandeur bien entendu.
Je me soumettrai ainsi que mon comité, à tout résultat qui en découlera devant les juridictions compétentes.
De même, toute accusation de détournement sans fondement ni preuve, fera subir à son auteur, la même célérité de la loi.
Créer le désordre et atteindre à la dignité et la réputation d’un individu sans fondement, s’appelle calomnie, imputation dommageables et/ou diffamation
», a déclaré Vidye Tshimanga.

Telle une réponse d’une berge à la bergère pour taire les différents doutes planant dans cette affaire.

Ayi Idiambituo fidèle à lui-même !

Bien que l’administration Tshimanga est prête pour un audit, Ayi Idiambituo est loin de baisser pavillon. L’ancien patron de la section football de “Mitema Pembe”, a laissé entendre, au cours d’un entretien avec nos confrères de TopCongo que le DCMP a bénéficié de plusieurs apports avant le début de la saison passée citant notamment la somme de 2 millions USD ainsi que la subvention de l’État Congolais. Pour lui, cet audit est bénéfique pour le club en estimant que ces différents apports pouvaient avec une bonne gestion quotidienne du club assurer le paiement des athlètes et des membres du staff technique. D’après lui, les joueurs et les membres du staff technique accusent plusieurs mois d’arriérés de salaire.

« Je pense que la demande ou la requête d’un audit au regard de la gestion, que nous avons constaté durant ces 8 mois était bénéfique et devrait être appréciée par les uns et les autres. Nous pensons qu’un club qui a bénéficié d’autant d’apports, car vous êtes sans ignorer qu’au début du championnat, il a été cité un montant de 2 millions de USD, qui était apporté. Nous pensons que cela constituait quand même une sacrée enveloppe pour qu’en 8 mois le club soit mieux géré pour que, nous ne puissions pas avoir le problème que nous entendons », a-t-il fait remarquer. Et d’ajouter : « On ne peut pas passer dans une autre gestion sans qu’il n’y ait pas d’observations du Conseil d’administration, sans qu’il n’y ait de recommandations du Conseil d’administration par rapport à la gestion passée ».

Déterminés à remporter le championnat national et aller le plus loin possible en Coupe de Confédération de la CAF la saison prochaine, les immaculés doivent privilégier la voie de la sagesse et de l’unité credo de leur slogan : “Daring uni est imbattable”. La seule façon d’atteindre ces objectifs est de se mettre autour d’une table pour laver les linges sales en famille pour ne pas entretenir un climat de conflit.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *