Dans le compte rendu de la 42e réunion du conseil des ministres vendredi 31 juillet, le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele, a fait savoir que l’armée zambienne a de nouveau sollicité un délai de 7 jours pour évacuer ses troupes dans le territoire de la Rd-Congo.

Au cours de cette réunion présidée par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, par vidéoconférence, le ministre de la Défense Nationale, Aimé Ngoy Mukena a laissé entendre que le rapport technique final des Experts de la Commission conjointe dans le conflit frontalier entre la RDC et la Zambie a été endossé par la délégation de la SADC. Par ailleurs, cette situation est résultante à la position de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC). Cette dernière a constaté qu’il n’y a pas de débat quant à l’appartenance des localités de Kibanga et Kalubamba. Ces deux localités se trouvent bel et bien en Rd-Congo.

Cela fait d’ores et déjà plusieurs semaines que l’armée Zambienne a élu domicile dans les localités de Kibanga et Kalubamba situées à la frontière entre la RDC et la Zambie à Moba et à Pweto dans la province du Tanganyika. Ce conflit frontalier a éclaté après un affrontement entre l’armée Rd-Congolaise et zambienne le 15 mars dernier à Kibanga. Et puis, les militaires zambiens avaient remplacé le drapeau de la Zambie à celui de la Rd-Congo. Les deux pays ont mis fin à ce malentendu par la voie diplomatique sur la médiation de la SADC.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *