Consultations/Gouvernement : Emery Okundji et le RASSOP appellent aux financements innovants pour soutenir la gratuité de l’enseignement de base

Consultations/Gouvernement : Emery Okundji et le RASSOP appellent aux financements innovants pour soutenir la gratuité de l’enseignement de base

Chef de la délégation du Rassemblement de l’Opposition (RASSOP), Emery Okundji a participé aussi ce jeudi 25 février aux consultations initiées par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. Ce, en perspective de la formation de l’équipe gouvernementale issue de l’Union Sacrée de la Nation.

Dans sa déclaration devant la presse, l’ancien ministre de PT-NTIC préconise de faire des propositions des réformes dans tous les secteurs socio-économiques. Il a insisté notamment sur la quête des financements innovants pour soutenir la gratuité de l’enseignement de base, programme majeur du Président de la République, Félix Tshisekedi.

« Dans le secteur social, nous avons insisté sur la réforme fondamentale voulue par le Chef de l’Etat qu’est la gratuité de l’enseignement de base. Nous avons dit que notre système d’enseignement est géré par un modèle partenarial. Des partenaires éducationnels se sont réunis et ont décidé qu’il y ait des financements innovants, c’est-à-dire un effort à l’interne pour soutenir la gratuité de l’éducation de base. Il va falloir par exemple réformer le Fonds de promotion de l’éducation nationale pour y insérer les financements innovants », a déclaré Emery Okundji, faisant le compte rendu des échanges avec le Premier Ministre Sama Lukonde.

Le RASSOP, a dit le chef de la délégation, appuie la vision du Président de la République que le Chef du Gouvernement entend matérialiser à travers son programme d’action.

« Il faut qu’il y ait des réformes dans tous les secteurs de la vie nationale. Nous avons parlé de la CENI. Il n’est pas normal que la CENI, considérée comme arbitre dans un match, puisse aussi marquer de penalty. Il faut que nous ayons une CENI réellement arbitre, où on ne trouvera pas des compétiteurs. La CENI doit être composée des confessions religieuses et des acteurs de la Société Civile. Nous avons aussi parlé de la Loi électorale. Elle doit être revue. Nous sommes un pays post-conflit. Il faudrait qu’on ait un mode de scrutin qui favorise la représentativité des couches sociales de la RDC », a soutenu Emery Okundji.

Dans le même lot des réformes à opérationnaliser, le chef de la délégation du RASSOP soutient que la RDC a une fiscalité obsolète qu’il faut réformer. « Il faut informatiser l’Administration publique et les régies financières », a-t-il proposé.

Cellule de Communication Primature

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 3 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *