La République Démocratique du Congo doit opérer des réformes indispensables pour l’accès aux facilités élargies des crédits du Fonds Monétaire International (FMI).

C’est ce qu’a annoncé le président de la République Félix Antoine Tshisekedi aux Ministres réunis en Conseil vendredi 18 septembre. Ces recommandations émanent de la Directrice Générale du FMI, Kristalina Georgieva.

Il s’agit de la gouvernance de Banque Centrale du Congo (BCC), la transparence dans le secteur des Mines et de la présentation d’un budget réaliste.

Notons que la RDC et le FMI ont convenu de renouer leur coopération, à l’issue de l’entretien que le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a eu le 05 avril 2019 à Washington DC avec l’ex patronne du FMI, Christine Lagarde. L’audit de l’économie de la RDC était au préalable censé conditionner le reste du processus. Notons aussi que le FMI avait arrêté sa coopération avec la RDC depuis 2012 à cause de l’opacité dans la gestion des ressources naturelles.

Pour rappel, le FMI est une institution internationale dont le but est de promouvoir la coopération monétaire internationale, garantir la stabilité financière, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et faire reculer la pauvreté.

Gracia Bolengalio – Portaileco.ne

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *