Élu en 2010 et réélu en 2015, Alassane Dramane Ouattara a prêté serment le lundi 14 décembre pour la 3e fois consécutive en tant que président de la Côte d’Ivoire, ce, après sa large victoire à la présidentielle avec plus de 94% des suffrages vivement contestés par l’opposition.

Durant la cérémonie de son investiture qui s’est tenue dans la capitale ivoirienne devant plusieurs personnalités de son pays et quelques chefs d’États africains dont le président congolais Dénis Sassou Nguesso, Alassane Ouattara a invité les acteurs politiques ivoiriens à saisir cette opportunité afin de se mettre tous autour d’une table pour dialoguer.

“J’invite l’ensemble des partis politiques à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous pour aboutir à une décrispation du climat par le dialogue”, a-t-il déclaré.

ADO comme on appelle a, en outre révélé avoir instruit à son Premier ministre Hamed Bakayoko de “reprendre les discussions” sur la commission électorale indépendante (CEI) avec l’opposition, qui avait boycotté la présidentielle du 31 octobre et conteste toujours sa légitimité.

Rappelons que, suite au décès brusque de son dauphin à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly, Alassane Ouattara avait décidé de briguer un troisième mandat en violation de la Constitution de son pays, chose qui avait engendré des vives contestations du côté de l’opposition et de la population.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *