L’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage les gouvernements à renforcer leurs réponses et à mettre en place des mesures ciblées

NEW YORK, États-Unis d’Amérique, 2 octobre 2020/APO Group/ —

Alors que le monde est toujours aux prises avec la pandémie de Covid-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage les gouvernements à renforcer leurs réponses et à mettre en place des mesures ciblées.

« Chaque semaine, nous enregistrons environ deux millions de cas supplémentaires », a déclaré vendredi le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point de presse virtuel organisé depuis Genève.

L’agence onusienne a officiellement enregistré cette semaine plus d’un million de décès en lien avec le nouveau coronavirus depuis son apparition fin décembre 2019.

Selon le Directeur général, les pays sont actuellement confrontés à quatre situations différentes. Certains pays se sont rapidement attaqué au virus et ont évité de grandes épidémies. D’autres ont connu de grandes épidémies, mais ont pu les maîtriser et continuent de supprimer le virus. Des pays qui ont maîtrisé le virus, ont connu une augmentation de cas avec l’assouplissement des restrictions. D’autres sont encore en phase intense de transmission.

« Cependant, ce que nous avons appris dans toutes les régions du monde, c’est qu’avec un leadership fort, des stratégies claires et complètes, une communication cohérente et une population engagée, responsabilisée et habilitée, il n’est jamais trop tard pour inverser la tendance », a dit le Dr Tedros.

Le Directeur général a assuré que l’OMS continuera à soutenir les plans d’action nationaux face à la Covid-19 par l’intermédiaire de ses bureaux implantés à travers le monde et à faire connaître mondialement les exemples réussis de lutte contre le virus.

Renforcer la riposte, mettre en place des mesures ciblées

Comme pour les nouveaux tests rapides, l’OMS attend avec impatience de recevoir des manifestations d’intérêt pour les vaccins anti-Covid-19

« Il s’agit d’un moment critique de la réponse à l’épidémie », a averti le Dr. Tedros.

L’OMS exhorte chaque dirigeant à renforcer sa riposte, à mettre en place des mesures ciblées « dont nous savons qu’elles peuvent enrayer la propagation », à garantir la protection des systèmes et des travailleurs de santé et à sauver des vies.

« Pour nous tous, le moyen le plus rapide de surmonter cela est d’agir ensemble », a assuré le Directeur général, rappelant, de nouveau, les gestes barrières de base : respecter la distanciation physique, se laver les mains, port du masque, tousser et éternuer en toute sécurité loin des autres, éviter les foules et garder les fenêtres et les portes ouvertes lorsqu’on ne peut pas rencontrer ses amis et sa famille à l’extérieur.

L’OMS appelle les gouvernements qui ont pu maîtriser la propagation du virus à rester « vigilants et mobilisés » et à continuer d’investir dans leurs systèmes de santé nationaux, y compris la recherche des contacts de cas de Covid-19.

Mais les efforts nationaux ne doivent pas faire perdre de vue la solidarité mondiale nécessaire, notamment via des investissements dans les « biens publics mondiaux » que sont le développement, la production et la distribution équitable de tests, diagnostics et de vaccins.

Approbation d’un deuxième test de diagnostic rapide

L’OMS a annoncé l’approbation finale d’un deuxième test de diagnostic rapide basé sur l’antigène pour une utilisation d’urgence. « Ces tests sont simples à utiliser et fournissent des résultats fiables en 15 à 30 minutes environ, plutôt qu’en heures ou jours, à un prix inférieur », s’est réjouit le Dr. Tedros.

L’agence onusienne a également publié vendredi un appel à manifestation d’intérêt pour les fabricants de vaccins contre la Covid-19 afin qu’ils demandent une approbation pour leur pré-qualification et/ou leur inscription sur la liste d’utilisation d’urgence.

« Comme pour les nouveaux tests rapides, l’OMS attend avec impatience de recevoir des manifestations d’intérêt pour les vaccins anti-Covid-19 », a dit le Directeur général, rappelant que grâce à l’Accélérateur ACT et à sa composante COVAX, l’agence onusienne veillera à ce que tous les vaccins qui se sont avérés sûrs et efficaces soient déployés de manière équitable dans le monde entier.

Le Dr Tedros a rappelé que le partage des ressources, des tests aux thérapies, en passant par les vaccins, est la stratégie que doivent adopter tous les pays. « Elle garantira (à ces pays) qu’ils peuvent protéger ceux qui sont le plus à risque, comme les agents de santé de première ligne », a-t-il dit. « A travers le monde, c’est la stratégie pour sauver des vies, stabiliser les systèmes de santé et assurer une reprise économique véritablement mondiale qui nous aide à récupérer ensemble ».

Distribué par APO Group pour UN News.

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *