L’agence internationale 35°Nord, avec le cabinet Deloitte et l’institut de sondage OpinionWay, a rendu publique, mercredi 3 juin, les résultats du premier sondage intitulé « les opinions publiques africaines face à la crise du Covid-19 ». Les résultats révèlent « une forte inquiétude quant aux conséquences économiques et sociales, en plus des craintes liées à la propagation du virus et ses conséquences sanitaires, tout en témoignant une confiance dans l’action des gouvernements en réponse à la crise et en soutien aux économies et aux populations ». Cette enquête est réalisée sur 8 pays africains avec, notamment, un focus sur la RDC.

Il s’agit notamment de l’Afrique du Sud, Algérie, Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Maroc, République Démocratique du Congo et le Nigeria. L’étude a été réalisée entre le 2 et le 14 mai 2020, auprès de 4 017 personnes âgées de 18 ans et plus, avec en moyenne 500 personnes par pays.

Concernant les conséquences économiques et sociales au niveau panafricain, le sondage indique que :
60 % des personnes interrogées estiment que la situation économique de leur pays va se dégrader,
54 % des sondés redoutent une pénurie alimentaire
84 % anticipent une hausse de la pauvreté

Le sondage indique également que le niveau de confiance vis à vis des Gouvernements est beaucoup plus élevé (81%) comparativement à la France (39%).

En RDC en l’occurrence, l’enquête fait remarquer que les niveaux d’adhésion au couvre-feu (66%) et au confinement à domicile (69%) sont à chaque fois les plus bas de l’ensemble des pays interrogés, ce qui explique en partie pourquoi le gouvernement a rapidement adapté les mesures sanitaires à la situation congolaise. Une adaptation et une réactivité saluées par les sondés, puisque 87 % font confiance au gouvernement pour limiter les effets de la pandémie.

Dans les pays d’Afrique subsaharienne de l’enquête, le risque de pénurie alimentaire est considéré comme important par 70 % des personnes interrogées à en croire le sondage. C’est le cas pour 59 % des Congolais, dont 24 % d’entre eux pensent que le riz risque de manquer dans les prochaines semaines.

En définitive, l’enquête Deloitte-OpinionWay-35°Nord souligne que les principales inquiétudes des populations congolaises et africaines face à la pandémie du Covid-19 sont d’abord économiques et sociales.

Floriette Nyogbia

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

One thought on “COVID-19 : l’agence internationale 35°Nord publie le premier sondage en Afrique sur la perception de la pandémie dans 8 pays dont la RDC”

  1. Je doute fort qu’il ait 87 % de la population congolaise qui fassent confiance au gouvernement comme démontre votre étude ; car à mon avis plus 70 % de la population ignorent jusqu’à présent l’existence de la maladie et ne respectent pas les mesures barrières.
    Pour eux,la pandémie n’existe pas en RDC,c’est une façon pour le gouvernement de gagner de financement.
    Je suggère que dans un bref délai,si possible,que cette étude soit faite dans les zones périphériques.

    Tous contre la covid-19 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *