Le Guichet Unique de Création d’Entreprise (GUCE) va muter en établissement public en vue de lui faciliter l’exécution des réformes adoptées à la suite de sa création. L’annonce figure dans les points d’information du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, au cours de la 51ème réunion du conseil des ministres de ce vendredi 2 octobre.

Pour ce faire, le Chef de l’Etat a demandé au Chef du gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba de signer un décret pour la matérialisation de la mutation de ce service de facilitation des procédures dans la création d’entreprises en RDC.

« Pour gagner la bataille que ce service mène dans le cadre de l’amélioration de l’environnement économique du pays, le premier ministre a été invité à matérialiser la mutation du GUCE en établissement public en signant le décret y relatif dont le projet a été adopté à la 29ème réunion du Conseil des Ministres », rapporte le compte rendu du conseil des ministres.

Le Guichet Unique de Création d’Entreprise rencontre des difficultés dans son fonctionnement à cause des différents services de l’Etat qui doivent intervenir dans le champ de ses activités. Lesdits services pèchent soit par leur absence soit par leur manque d’implication dans le processus.

Pour y remédier, le président de la République invite les ministres qui ont ces services sous leurs responsabilités de tout mettre en œuvre pour gommer les écarts dans le fonctionnement afin de permettre au GUCE de jouer pleinement son rôle.

« Pour résoudre cette problématique, les ministres dont les services interviennent dans le processus de création d’entreprises ont été invités à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour consolider davantage la synergie avec le GUCE en vue de permettre que la création rapide et simple des entreprises soit une réalité permanente dans notre pays », a instruit le Chef de l’Etat, cité dans le compte rendu du conseil.

Pour rappel, c’est par le décret n° 14/ 014 du 08 mai 2014 portant création, organisation et fonctionnement du guichet unique de création d’entreprises que ce service public doté de l’autonomie administrative et financière a vu le jour.

Le GUCE est chargé de :

• Recevoir les demandes de création d’entreprises et de modification des actes y compris celles introduites par voie électronique et les procès-verbaux des entreprises ;

• Procéder, dans les conditions de transparence, d’efficacité et de célérité, à l’accomplissement de toutes les formalités de création d’entreprise, de modification des actes des entreprises, d’installation de filiales, représentations ou succursales, de radiation de l’immatriculation d’entreprise ; et

• Rassembler et délivrer tous les documents relatifs aux formalités.

Par Eddy Kazadi/Portaileco.net

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *