Vendredi 23 octobre dans la soirée, le Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi s’est adressé à la nation. Contre toute attente, il a annoncé le début dès la semaine prochaine des consultations pour la création d’une union sacrée de la nation pour refonder l’action gouvernementale.

Le discours de Félix Tshisekedi était attendu. Tout le monde était en suspens. Manifestement, la vie de coalition FCC-CACH devient de plus en plus hypothétique. En annonçant les consultations pour la création d’une union sacrée de la nation, pour plusieurs analystes politiques, l’objectif est d’isoler le FCC. Ce dernier qui à ce jour, reste le partenaire du Chef de l’État. Félix Tshisekedi n’a t-il pas signé la rupture de la coalition FCC-CACH après cette annonce ?

En évoquant la création d’une union sacrée, Félix Tshisekedi a fait mention des consultations qui visent la refondation de l’action gouvernementale autour des principes de participation à la gestion du pays. N’a-t-il laissé pas entendre que le gouvernement de la coalition FCC-CACH que plus d’un qualifie d’éléphantesque appartient désormais au passé ? Lors de sa prochaine adresse, Félix Tshisekedi va t-il finalement annoncer la fin de la coalition comme le veut le FCC qui s’est dit prêt à aller à une cohabitation?

Telle l’histoire de l’arbre qui cache la forêt, la coalition FCC-CACH vit ces derniers instants. Une tempête a secoué ce mariage que plusieurs analystes politiques estiment être de contre nature. Manifestement, cette situation a éclaté depuis la nomination et après la prestation de serment des trois nouveaux juges récemment nommés à la Cour Constitutionnelle.

La cérémonie de prestation de serment des trois juges s’est déroulée en l’absence des chefs de corps des institutions. Chose qui a frustré le chef de l’État. A gauche comme à droite, l’on accuse l’autre de ne pas jouer franc jeu. L’on se demande, le moment n’est-il pas arrivé pour que les partenaires de la coalition se séparent ?

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *