Culture : Dans “Lettre à Ya Tshitshi”, le rappeur Bob Elvis passe en revue tous les problèmes qui gangrènent la politique congolaise

Culture : Dans “Lettre à Ya Tshitshi”, le rappeur Bob Elvis passe en revue tous les problèmes qui gangrènent la politique congolaise

Très tranchant comme toujours dans ses différentes chansons, l’artiste rappeur congolais Bob Elvis venait de dévoiler il y a quelques jours à tous les mélomanes, sa nouvelle chanson intitulée “Lettre à Ya Tshitshi”, dans laquelle il parle sans langue de bois de tous les problèmes qui dérangent la politique congolaise.

Dédié à l’opposant congolais historique Étienne Tshisekedi, le son “Lettre à Ya Tshitshi” de Bob Elvis qui s’avère être une chanson satirique, est en effet une sorte d’accusation de l’attitude des politiciens congolais à l’ancien président fondateur du parti UDPS depuis qu’il a quitté la terre des hommes en février 2017.

En premier lieu, Bob Elvis à fait savoir à Étienne Tshisekedi que depuis qu’il est parti, son fils, Félix Tshisekedi est devenu Président de la république. Ce dernier et son ancien collègue dans l’opposition à l’occurrence Martin Fayulu sont à ce jour des ennemis, ce conflit aurait même, nous fait savoir Bob Elvis, poussait le président de l’Écidé a quitté son église Philadelphie.

Tout en révélant peu plus loin dans la chanson quelques problèmes du pouvoir de Félix Tshisekedi où il cite notamment la mauvaise communication, de multiples promesses non réalisées malgré sa volonté, les accords politiques, l’artiste rappeur auteur de la chanson “Dégage” révèle à Étienne Tshisekedi dans sa chanson que les parlementaires débouts soit les combattants sont toujours en chômage.

Visiblement lui aussi écoeuré, Bob Elvis a d’abord passé en revue quelques problèmes sociaux de la population dont le manque d’eau et d’électricité avant de noter l’attitude que fait montre bon nombre des politiciens qui passent la majeure partie de leur à chercher leurs propres intérêts au lieu de la population.

Outre cela, Bob Elvis a dans “Lettre à ya Tshitshi” parlé de l’interminable guerre à l’Est de la RDC, de l’attitude de Martin Fayulu qui imite désormais le sphinx de Limete en prêtant serment seul à la maison comme étant un président république élu.

Le rappeur congolais renchérit en disant à “Ya Tshitshi” que depuis son départ, le FCC a été supplanté par l’Union sacrée de Félix Tshisekedi, Boketshu 1er est devenu à ce jour le chouchou de la diaspora suite à ces multiples prises de position, le Premier ministre honoraire sous Kabila, Adolphe Muzito est désormais un opposant, l’ancien président de l’Assemblée nationale Olivier Kamitatu, serait un professeur de français sur Twitter.

Notons que, la chanson “lettre à ya Tshitshi” s’inscrit aux côtés des autres singles de Bob Elvis dont “Dégage” ou encore “Lettre à Fatshi”.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 101 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *