Culture : La 8e édition du festival international de cinéma de Kinshasa tourne définitivement sa page

Culture : La 8e édition du festival international de cinéma de Kinshasa tourne définitivement sa page

La 8ieme édition du festival international de cinéma de Kinshasa a connu son auréole en toute finesse, le dimanche 07 novembre dans la soirée, à l’académie des beaux arts qui a servi de cadre durant environ 6 jours.

Ce festival purement congolais, a été en effet, organisé dans le but de promouvoir l’éclosion d’une industrie cinématographique en République Démocratique du Congo. Du 02 au 07 novembre, soit 6 jours durant, beaucoup d’activités ont été au rendez-vous entre autre, le projections des films en salle tout comme en plein air, des colloques, des expositions, le master class, ainsi que les concerts.

Ce festival crée une émulation frénétique dans le chef de cinéaste, tel est le cas avec cette édition qui a fait l’objet de projections des films à l’académie des beaux arts et à l’Institut français halle de la Gombe.


Les cinéastes ont croisé le fer au cours de ce rendez-vous consacré au cinéma, chacun a saisi l’opportunité pour démontrer sa force de créateur à travers la réalisation des films devant un public hétérogène. Une grande retrouvaille populaire pour le cinéaste venus du Congo, mais aussi de l’étranger ont exposé leurs talents, au travers les projections des films.

La cérémonie s’est déroulée sous la houlette de Yvette Tabu la commissaire générale en charge de la culture, arts, média, communication et nouvelles technologies de l’information et de la communication qui a rehaussé de sa présence, en qualité de la marraine. Elle a apporté dans son discours un message d’encouragement et d’espoir aux jeunes acteurs et actrices congolais, elle émet le vœu par la même occasion de voir naître en RDC une industrie du cinema.

Cette édition était à la satisfaction des organisateurs, Ephraim Buyikana directeur de ce festival qui felicite l’ensemble de l’équipe qui a concouru à la réussite de ce grand salon du cinéma congolais en vogue.

Il faut noter que ce festival ne favorise pas seulement la promotion du cinéma, mais il organise avec l’appui de Canal+ de formations continues pour approfondir et échanger des points de vue sur l’évolution du cinéma, a dit, Nana Lemvo, directrice de communication au groupe Canal+.

Au delà de la soirée, la rencontre a été marquée par la remise de prix notamment, le prix du meilleur film court métrage National, prix du meilleur film court métrage international, prix du meilleur film long métrage international, prix du meilleur film documentaire, prix du meilleur acteur, prix du meilleur actrice, prix du meilleur direction photo, prix du meilleur Réalisation, et le prix du meilleur montage.

C’est en effet, Erickay x 93 qui rafle quatre prix avec son film documentaire “Letter to my child from rape”.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 27 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *