Après plusieurs actions menées en justice d’un côté, du camp du sénateur Modeste Bahati Lukwebo et de l’autre de la paire Néné Nkulu et Steve Mbikayi pour s’octroyer le regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC), le vent de cette bataille judiciaire a finalement tourné en faveur de l’ancien ministre congolais de l’économie, Modeste Bahati.

En effet, dans leur jugement rendu, les juges du Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe ont reconnu le professeur Modeste Bahati Lukwebo comme le président national du Regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) au détriment du camp Néné Nkulu-Steve Mbikayi qui avaient choisi de rester fidèle au Front commun pour le Congo de Joseph Kabila.

Le Tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe, siégeant en matière civile au premier degré à son audience du 23 novembre 2020,… statuant publiquement et contradictoirement à l’égard du requérant Sénateur Professeur Modeste Bahati Lukwebo, le ministère public entendu, le confirme en qualité de Président national statutaire du Regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A en sigle”, indique un extrait de ce jugement.

Il faudrait signaler que, dans son paragraphe 4, l’article 7 du protocole d’accord qu’avait signé en 2018 le regroupement politique AFDC-A stipule que, “le président, et autorité morale de l’AFDC, est de droit le président et autorité morale du regroupement Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés AFDC-A.”

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *