24 heures seulement après le dépôt de la motion de censure initiée contre lui par les députés nationaux, le premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga, a été invité à l’Assemblée nationale via une lettre de notification de la chambre basse du parlement sur ladite motion.

La chambre basse du parlement par le biais de son bureau d’âge, a en effet invité le chef du gouvernement congolais à venir se présenter ce mardi 26 janvier au cours d’une séance plénière qui aura lieu à l’Assemblée nationale.

Dans cette correspondance transmise au premier ministre, Sylvestre Ilunga, à laquelle l’on a annexé ladite motion de censure signée par 301 députés nationaux, le président du bureau d’âges a justifié sa convocation en citant notamment l’article 146 de la constitution du pays qui stipule que “l’Assemblée nationale met en cause la responsabilité du Gouvernement par le vote d’une motion de censure ou de défiance.”

Il sied de signaler que dans leur motion de censure déposée le vendredi dernier à l’assemblée nationale, les députés nationaux reprochent au chef du gouvernement congolais “les échecs répétés dans l’exécution de son programme, des fautes graves cumulées ainsi que l’incompétence notoire”

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *