Désignation de l’informateur : le FCC s’y oppose et parle de violation de l’article 78 alinéa 2 de la constitution !

Désignation de l’informateur : le FCC s’y oppose et parle de violation de l’article 78 alinéa 2 de la constitution !

Dans une déclaration faite dimanche 03 janvier, le FCC est monté au créneau pour fustiger la désignation d’un informateur par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour identifier une nouvelle majorité. La plate-forme de Joseph Kabila a brandi l’article 78 alinéa 2 de la constitution.

« Le FCC condamne en conséquence la désignation unilatérale par le Président de la République d’un informateur chargé d’identifier une majorité parlementaire qui existe déjà depuis l’entame de la législature en cours, en l’absence de la destitution ou de la démission du Premier Ministre en exercice ou de nouvelles élections législatives, conditions sine qua non stipulées par l’article 78 Al 2e de la constitution », s’est insurgé le FCC.

Cette déclaration intervient deux jours après la désignation de Modeste Bahati Lukwebo comme informateur par Félix Tshisekedi pour une durée de 30 jours renouvelables une fois.

Pendant ce temps, le FCC ne cesse de connaître des fissures en interne ainsi que des départs de ses membres au profit de l’Union Sacrée. Pour arrêter cette hémorragie, Joseph Kabila a mis sur pied un comité de crise piloté par Raymond Tshibanda.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 11 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *