A l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire de mars ce lundi 15 mars à l’Assemblée nationale, le nouveau président de cette chambre des députés a tenu à préciser que les lois ayant trait à l’organisation des élections, notamment, la loi électorale et la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI, sont celles qui seront examinées en priorité pendant ladite session.

Le speaker de la chambre basse du parlement a aussi interpellé la conscience des uns et des autres que plus le remplacement des membres de la CENI traine, plus le pays accumule le retard dans l’organisation des prochaines élections.

Et en se basant sur les derniers faits qui se sont produits lors de la désignation de Ronsard Malonda comme le président de la centrale électorale, Christophe Mboso N’kodia espère que cette fois-ci les responsables des confessions religieuses parviendront à mettre de côté leur ego afin de présenter dans un bref délai un nouveau candidat délégué à la présidence de la Ceni.

« Nous osons espérer que, cette fois-ci, les Chefs des confessions religieuses, dépasseront désormais leur égo et parviendront à désigner, dans le meilleur délai, leur délégué à la CENI » a-t-il déclaré Mboso Kodia dans son discours d’ouverture.

Rappelons que plusieurs voix s’étaient levées pour contester l’entérinement de Ronsard Malonda par le bureau Mabunda comme le prochain successeur de Corneille Nangaa à la commission électorale nationale indépendante.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *