Le Front commun pour le Congo (FCC) avait assisté le Jeudi 10 décembre dernier à la destitution d’un bureau de l’Assemblée nationale dont la majorité était composéede ses membres, ceci suite aux pétitions signées par les députés de cette chambre.

Cette chute totale a été mal perçue du côté du FCC, vu que c’est cette formation politique qui détenait jusqu’à preuve du contraire la majorité au sein de l’Assemblée nationale.

Fustigeant un peu le comportement de certains politiques congolais avec qui ils ont eu à travailler ensemble hier, dans son compte Twitter, le parti politique pour la renconstruction démocratique PPRD a estimé que ceux qui ont voté pour le départ de Jeanine Mabunda et son bureau l’on fait pour des fins personnelles, et il fallait à tout prix le déverser ailleurs, ceci pour justifier les allégations selon lesquelles certains élus ont perçu des sommes d’argent pour signer les pétitions ayant conduit à la destitution de la Specker de la chambre basse du parlement.

“Nous étions fatigués des corrompus dans nos rangs, il fallait les déverser à ailleurs. Car les députés qui ont voté pour le NON l’ont fait par conviction politique”, a écrit le parti politique de Joseph Kabila.

Notons que depuis un certain temps, l’Union sacrée de la nation créée par le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi ne cesse d’enregistrer en cascade les adhésions de plusieurs formations politiques qui autre fois étaient des fidèles alliés du sénateur Joseph Kabila et sa famille politique. Cette tendance est observée depuis l’annonce de la rupture de la coalition FCC-CACH.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *