Détenu provisoirement à la prison centrale de makala depuis mercredi dernier après avoir été interrogé durant environ 6 heures sur son rôle dans l’exécution du programme de 100 jours, le directeur de cabinet du chef de l’État Vital Kamerhe pourrait incessamment bénéficier de la liberté.

En effet, le collectif des avocats de l’ancien président de l’Assemblée nationale sous Kabila prépare déjà une lettre sollicitant une liberté provisoire pour leur client.

« Nous nous organisons pour intervenir en chambre du conseil pour la régularisation de sa détention. Nous allons introduire d’abord une lettre de demande d’une mise en liberté provisoire pour qu’il recouvre sa liberté. Il va continuer à coopérer avec la justice. Kamerhe n’est pas un petit Monsieur », a dit Maître John Kaboto.

Ces avocats de Vital Kamerhe pensent qu’il y aurait une main noire dans ce dossier car, le directeur de cabinet de Felix Tshisekedi avait accepté de coopérer avec la justice.

Notons que Vital Kamerhe sera confronté aux autres personnes interpellées avant lui dans cette même affaire dont David Blattner de Safricas.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *