Monica Juma et Marie Ntumba Nzeza

Dans l’optique d’intensifier leurs relations diplomatiques qui existent depuis un bon moment surtout depuis la prise de pouvoir de Félix Tshisekedi, la république démocratique du Congo et le Kenya ont signé une série d’accords sur la coopération bilatérale. Ces accords sont en effet, répartis en 3 axes prioritaires dont la sécurité, la construction des infrastructures ainsi que la lutte contre la corruption.

Tous ces accords ont été signé le mercredi 21 avril 2021 au palais de la nation par la ministre des affaires étrangères Marie Ntumba Nzeza et son collègue kenyanne Monica Juma ce, en présence du président Félix Tshisekedi et son homologue Uhuru Kenyatta juste après leur tête à tête.

Selon la presse présidentielle, les deux chefs d’État ont au cours de leur point de presse tenu juste après la signature de ces accords, réaffirmé leur engagement sans faille d’approfondir les relations fraternelles de longue date qui existent entre les deux pays. Pour eux, ces accords permettront de renforcer notamment les liens d’amitié et de coopération pour un develloppement durable au bénéfice des deux peuples.

Ces axes prioritaires sont répartis de la manière suivante :

•Sur le plan sécuritaire, des troupes militaires kenyanes viendront appuyer les FARDC dans la lutte qu’ils mènent pour éradiquer l’insécurité dans la partie Est de la RDC.

•Sur le plan des infrastructures, cet accord prévoit la construction des routes pour faciliter notamment les échanges commerciaux. Ces travaux devraient partir de Mombasa en passant par l’Ouganda, puis Beni et Kisangani avant d’être relayés par le fleuve Congo.

•Et dans la lutte contre la corruption, la RDC étant classée dans la zone rouge des pays disposant d’un taux assez élevé en matière de corruption, devrait s’inspirer du modèle Kenya pour lutter efficacement contre ce fléau.

Après sa visite à Kinshasa, le Président Kenyatta a à son tour invité, le Président Félix Tshisekedi pour une visite officielle à Nairobi la capitale du Kenya.

Rappelons que, le président Uhuru Kenyatta, était le seul chef d’État africain qui avait fait le déplacement pour Kinshasa lors de l’investiture de Félix Tshisekedi en tant que le président de la RDC.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *