Durant son adresse à la nation congolaise diffusée en direct de la chaîne nationale, le chef de l’État congolais a, sur un ton ferme, annoncé qu’il va entamer dès la semaine prochaine une série de consultations avec les leaders politiques et sociaux les plus représentatifs.

D’après Félix Tshisekedi, “ces consultations visent la refondation de l’action gouvernementale autour des principes de participation à la gestion du pays” et suite à cela, une union sacrée de la nation sera créée, question de permettre la concrétisation de ses actions sur terrain.

En outre, le premier citoyen congolais a promis de prendre à l’issue des ces consultations de nouvelles décisions qui ne pourront exclure aucune figure politique congolaise.

“A l’issue de celles-ci, je reviendrai vers vous dans une nouvelle adresse pour vous faire part de mes décisions qui n’excluront aucun cas de figure”, a-t-il dit dans son discours.

Par ailleurs, le successeur de Joseph Kabila a prévenu que “le peuple n’accordera aucun pardon à ceux qui dans la classe politique s’investiront à créer et à entretenir des entraves au progrès, aminés qu’ils sont par une simple stratégie de survie politique ou positionnement individuel, par la haine tribale, la rancœur ou par la poursuite de la prétention en toute impunité”, une manière pour lui de faire allusion à la situation politique actuelle du pays.

Signalons que le discours du président de la république vendredi dans la soirée n’avait duré que 6 minutes, ce qui constitue l’un de plus court discours du président Félix Tshisekedi depuis qu’il a accédé à la magistrature suprême.

Mechack Wabeno
 

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *