Décédé le 28 février dernier à l’âge de 83 ans des suites d’une longue maladie, la dépouille mortelle du champion d’Afrique avec les Léopards en 1968, Nicodème Kabamba dit “serpent de rail” reste bloquée dans la morgue de la Clinique Ngaliema faute de finances.

C’est une situation inquiétante que plus d’un considère comme un manque de reconnaissance envers cette veille gloire. Cela fait 48 jours que le corps du dénommé “serpent rail” a été placé à la morgue de la Clinique Ngaliema. Et jusque-là, l’un des artisans de la première étoile de la Rd-Congo sur la scène continentale n’a toujours pas été enterré.

À en croire une source, les fonds ne sont pas encore débloqués pour organiser ses obsèques, même le minimum manque pour ce faire. Comme qui dirait, le grand “serpent de rail” voit son cadavre abandonné comme celui d’un serpent mort sur le rail. Par ailleurs, ce dossier est traité au niveau du ministère du Budget.

Il sied de rappeler que Nicodème kabamba est une légende incontournable du football congolais, qui a fait ses débuts à l’US Panda de 1956 à 1969. Puis, le Daring Club Motema Pembe (DCMP) s’est offert de ses services avant de découvrir le football du vieux continent, soit européen au Standard de Liège en Belgique entre 1956 et 1963. Fort de ses compétences, il est sélectionné en sélection du Zaïre à l’époque où il a fait la pluie et le beau temps. L’illustre disparu est celui qui avait inscrit les deux buts dans le derby du fleuve face aux Diables Rouges du Congo Brazzaville lors de la Coupe d’Afrique de Nations (CAN) organisée en Ethiopie en 1968.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *