Les responsables de la fédération congolaise de football FECOFA étaient bel et bien présent ce lundi 24 mai 2021 devant le jury disciplinaire de la CAF concernant le brûlant dossier du joueur Guélor Kanga qui l’oppose à la fédération gabonaise de football Fegafoot.

Alors qu’elles devaient toutes deux comparaître par visioconférence dans cette affaire sur fraude et usurpation d’identité du milieu de terrain gabonais Kiaku Kiaku Kiangani qui serait devenu Guélor Kanga, seule la fédération congolaise de football a plaidé ce lundi devant les membres du jury de la CAF.

Absent du rendez-vous tant attendu de la journée, la fédération gabonaise de football a sollicité un délai à la CAF pour présenter ses moyens de défense très prochainement devant la commission disciplinaire.

De son côté, la fédération qui s’est fait représenté par son secrétaire général Belge Situatala et deux juristes Me José Mandjeki et Me Emmanuel Kande a présenté au cours de la même audience plusieurs documents démontrant aux membres du jury la nationalité congolaise non seulement du joueur Guélor Kanga mais aussi de ces parents.

Rappelons que, dans sa requête déposée auprès de la CAF, la FECOFA accuse la fédération gabonaise de football de fraude et usurpation d’identité pour avoir fait joué durant toutes les rencontres des éliminatoires de la CAN le joueur Guélor Kanga qui serait en faite, un congolais d’origine qui aurait modifié toute son identité.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *