L’enquête par la justice congolaise lancée sur le décaissement de fonds alloués à l’exécution des travaux du programme d’urgence de 100 jours initiée par le chef de l’État est encore loin d’être terminé.

Quelques jours après l’interpellation de deux directeurs généraux dont l’américain, David Blattner de l’entreprise Safricas et le libanais, Sammh Jammal des Sociétés Samibo Congo et Husmal, le directeur général de l’Office des routes, Mutima Sakrini a aussi été interpellé ce jeudi 27 février. Il devait s’expliquer devant la justice toujours dans le cadre de ces enquêtes en tant que patron de l’une des entreprises désignées pour l’exécution des travaux de construction des différentes infrastructures dont les sauts-de-mouton.

Rappelons que cette enquête judiciaire a été ouverte depuis le lundi 10 février dernier, par le procureur général près la cour d’appel de Kinshasa/ Matete sur des fonds déjà investis à l’exécution des travaux du programme d’urgence de 100 jours du président Félix Tshisekedi. Travaux qui avancent à pas de tortue, au plus grand mécontentent de la population kinoise qui en perd déjà patience.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *