Au cours de son homélie, lors de la double cérémonie d’inauguration et d’installation du nouveau doyenné Saint Eugène de l’archidiocèse de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo a exigé à ce que tous les instituteurs qui enseigneront dans les écoles primaires conventionnées catholiques soient d’office des chrétiens catholiques pratiquants. Selon lui, cette démarche permettra de préserver les valeurs et l’image de marque de leurs écoles.

« Désormais, tout enseignant de l’école primaire à l’école conventionnée catholique doit être un fidèle catholique, qui pratique la foi de cette religion. Cette décision va impacter positivement sur la foi catholique et va préserver les valeurs et l’image de marque des écoles catholiques » a déclaré le cardinal Fridolin.

L’ancien évêque coadjuteur de l’église catholique justifie sa décision par le fait que la catéchèse figure dans le programme scolaire dans toutes les écoles conventionnées catholiques, d’après lui, on ne peut pas accepter qu’un enseignant non-catholique vienne dispenser la catéchèse aux élèves, d’autant plus qu’il n’a aucune notion sur les valeurs de l’Église ».

N’ayant pas apprécié la démarche, le ministre congolais de la jeunesse Billy Kambale a demandé au cardinal de revoir sa décision.

“Nous demandons humblement au cardinal Fridolin Ambongo de revoir la décision d’imposition aux enseignants qui prestent dans les écoles catholiques la même religion. La laïcité de notre nation est l’une de nos valeurs inscrite dans notre constitution” a écrit Billy Kambale dans compte Twitter.

Visiblement cette sortie médiatique de l’archevêque métropolitain de la ville de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo ne va pas plaire à un bon nombre des citoyens congolais, à plus que quelques jours de l’ouverture de l’année scolaire de 2020-2021.

Noter que la décision du cardinal entrera en vigueur dès ce lundi 12 octobre, le jour de la nouvelle rentrée scolaire.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *