Les revendications des syndicats des enseignants congolais semblent être attendues par le chef de l’État congolais.

Si l’on peut croire le compte rendu du conseil des ministres du vendredi 31 juillet, le président Félix Tshisekedi a instruit au gouvernement de diligenter une enquête indépendante au sein du SECOPE, Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants. L’objectif de cette enquête est d’eclairer la lanterne en identifiant les nouvelles unités affectées et les nouveaux bureaux des gestionnaires créés.

Le premier citoyen congolais dit être en possession des informations sur l’affectation des enseignants nouvelles unités et des nouveaux bureaux créés qui impactent négativement sur l’enveloppe salariale dédiée à l’éducation nationale dans le contexte actuel du programme de la gratuité de l’enseignement primaire qui a commencé petit à petit à produire des effets satisfaisants au profit de la population, selon lui.

Rappelons que le jeudi 30 juillet dernier, le syndicat des enseignants du Congo,Syeco, était en sit-in devant le cabinet du ministre de l’EPST pour exiger la réforme du Secope et la paie des N.U dit nouvelles unités.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *