L’installation de la commune rurale de Minembwe par le ministre de la Décentralisation et Réforme Institutionnelle fait couler beaucoup d’encre et de salive. Abordant cette question à la conférence de presse tenue ce jeudi 08 octobre, le Chef de l’État, Félix Tshisekedi a révélé qu’il a décidé de surseoir l’installation de ce bourgmestre.

« C’est une situation explosive. C’est arrivé quand j’étais absent du pays. En tant que garant de la nation et de la paix, je ne peux pas rester indifférent. Le salut du peuple est la loi suprême. J’ai décidé d’annuler ce qui a été fait jusqu’ici », a-t-il déclaré.

Félix Tshisekedi a, dans la foulée annoncé la mise sur pied d’une commission ad hoc pour régler cette situation. Par ailleurs, cette commission ad hoc sera composée des non originaires de trois provinces en crise à l’Est de la Rd-Congo. Il s’agit notamment du Nord-Kivu, du Sud-Kivu ainsi que de l’Ituri.

« Mais je ne vais pas en rester là. Parce que c’est le fait de ne jamais décider sur ce problème qui se déroule à l’Est que cela a toujours engendré des crises. Cette fois-ci, je vais mettre sur pied une commission composée uniquement des scientifiques et de préférence des scientifiques qui ne seront pas originaires de la région… c’est-à-dire ni du Nord-Kivu, ni du Sud-Kivu, ni de l’Ituri. C’est des gens qui viendront d’ailleurs. Cette commission sera composée des experts géographes, des démographes, des juristes…qui vont avoir pour mission de retracer toutes ces limites mais toujours en connexion avec les autochtones », a-t-il fait savoir.

Depuis le lundi 05 octobre dernier, Félix Tshisekedi séjourne à Goma pour s’enquérir de la situation sécuritaire dans cette partie.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *