Fermeture des facultés de médecine non viables en RDC : le Docteur Elvis Bula fait la mise au point

Fermeture des facultés de médecine non viables en RDC : le Docteur Elvis Bula fait la mise au point

Au cours d’un point de presse, organisé au siège du Conseil National de l’ordre des médecins à Kinshasa, le mercredi 13 octobre, le Docteur Elvis Bula Badi, président du conseil urbain de l’ordre des médecins a devant la presse promit d’accompagner les facultés de médecine frappées par la décision du ministre Muhindo Nzangi.

Dans son intervention, il a aussi invité ces universités à se conformer aux critères de la viabilité.

« Nous sommes intervenu pour le dossier de la fermeture des facultés de médecine en République Démocratique du Congo. les facultés dites non viable, et comme Kinshasa c’est la ville la plus frappée que nous, nous sommes autorité juridictionnelle de l’ordre de médecin. C’est comme ça que, tenant compte de l’intervention du président du conseil national que nous accompagnons d’ailleurs. Nous voulons apaiser les différentes facultés de médecine à Kinshasa, parceque se conformer selon les critères de la viabilité, je pense que, ce n’est pas l’amer à boire, c’est faisable. Et que dans un délai raisonnable les choses peuvent aller très rapidement », a déclaré, le président du conseil urbain de l’ordre de médecin( CUOM ), Docteur Elvis Bula Badi.

Et d’ajouter que

« C’est pour ça que nous voulons les accompagner, les facultés de médecine à Kinshasa a vite trouver de solutions, parceque la mesure selon laquelle, on doit repartir les étudiants dans les deux facultés de médecine restantes. Je pense que ça serait une rêverie. Et donc, pour être réaliste je pense qu’il faut encourager l’initiative privée, même encadrer, pourquoi pas subventionner. l’État congolais a plusieurs professeurs, si vous allez à l’université de kinshasa, vous trouvez dans un même domaine, 6 professeurs par exemple, qui s’est distribue les charges horaires, par exemple de 160 heures que 6 personnes doivent obtenir. »

Le docteur Elvis Bula Badi suggère à l’État congolais de subventionner et mettre à la disposition du secteur privé, ces professeurs moyennant les encouragements pour palier donc à ces problèmes qui prévalent.

Le président du CUOM, precise par ailleurs que, son organe avait initié une tournée dans les différentes facultés de médecine sur toute l’étendue de la République, cette mission consisté notamment, a évaluer les facultés de médecine sur plusieurs plan entre autre, sur le plan de l’infrastructure, sur le plan pratique, sur les nombres de professeurs permanents.

Force est de rappeler que, c’est à la suite de cette mission diligenter par le conseil national de l’ordre des médecins ayant conduit à la fermeture des facultés de médecine ne répondant pas aux normes de formation en Rdc, par le biais d’une note circulaire publiée le 18 septembre dernier par le ministère de tutelle autorisant seulement 16 universités à recruter les étudiants à la faculté de médecine sur l’ensemble du territoire national.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 59 times, 4 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *