Fête de la Tabaski : Les musulmans Ahmadistes au Kasaï Central expriment l’altruisme aux prisonniers et autres nécessiteux

Fête de la Tabaski : Les musulmans Ahmadistes au Kasaï Central expriment l’altruisme aux prisonniers et autres nécessiteux

Les musulmans, membres de la communauté musulmane Ahmadiyya de la province du Kasaï Central, ont partagé les béliers égorgés pour la célébration le 20 juillet de leur grande fête de Tabaski avec les détenus des prisons et autres vulnérables de la société.

Au moins 600 pensionnaires de la prison centrale de Kananga, 35 de la prison de Demba et 80 de celle d’Ilebo ont reçu un repas chaud à l’occasion de cette célébration.

Ces gestes des Ahmadistes posés à travers leur ONG Humanity First rentrent dans l’ordre des actions à caractère humanitaire conformes aux prescrits du saint Coran, a dit Ramiz Ahmed, missionnaire en chef de cette communauté musulmane dans la région du Kasaï.

« Au sein de notre communauté nous avons une organisation non gouvernementale Humanity First qui veut dire “l’humanité d’abord!”, Par laquelle nous posons des actions philanthropiques à l’endroit de différentes couches de la société vulnérables. C’est ainsi que, par exemple, pour cette grande fête de Tabaski quand nous immolons les béliers nous les partageons selon les directives du saint Prophète qui nous demande de diviser en trois parties. Une partie nous consommons, une partie nous donnons aux amis et une autres revient aux pauvres et indigents », soutient-il

A travers ces actions humanitaires qui devront s’étendre à travers les hospices de vieillards et des orphelinats, ajoute, monsieur Ramiz Ahmed, la communauté musulmane Ahmadiyya entend rejoindre ses enseignements axés sur le leitmotiv “amour pour tous et haine pour personne” qu’il propage à travers le monde.

Dans la grande mosquée Ahmadiste “Basharat” à Kananga, chef-lieu du Kasaï Central comme dans d’autres édifices religieux de la communauté où la fête de l’Aïd-ul-adha a été célébrée le 20 juillet dernier dans le respect des mesures-barrières contre la pandémie de coronavirus, le missionnaire en chef de de la communauté musulmane Ahmadiyya dans la région du Kasaï a appelé tous les Ahmadistes à augmenter leur spiritualité et leur droiture comme “sacrifices majeurs” à poser en permanence.

Tabaski ou la fête du mouton est l’une des grandes célébrations des musulmans qui intervient après le Ramadan.

Van Frédéric Tshilanda Katende depuis Kananga

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 19 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *