L’inspecteur général chef de service, Jules Alingete Key, a annoncé au cours d’un point de presse tenu jeudi 13 août à Kinshasa, que sa structure vient de saisir les instances judiciaires du pays après ses enquêtes effectuées notamment sur le fonds alloués à la lutte contre la Covid-19 et sur d’autres dossiers sur instruction du chef de l’État.

À en croire less propos de Jules Alingete, des faits de megestion caractérisée ont été découverts durant les dites enquêtes cela fait suite notamment à des compensations « fantaisistes » et des exonérations « injustifiées ».

Pour lui “99% de produits de la corruption ne profitent qu’à 1% de la population et 99% de la population ne profitent qu’à 1% des produits de la corruption. 1% de la population qui profite de 99% des ressources de la corruption fait pression parce qu’il est constitué des personnes puissantes. Ces personnes font pression pour que le mécanisme de compensation ou le travail sur l’analyse d’exonération soit abandonné », a-t-il expliqué.

Suite à cela, certaines personnalités du pays pourront être mises en examen par la justice congolaise dans le cadre des enquêtes.

Notez que l’inspection générale de finance est un service qui compte 5 membres. Elle a été créée par le chef de l’État congolais dans le but d’effectuer des contrôles des finances et des biens publics dans les instructions de l’État.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *