Âme de Kinshasa
Interkinois

Formation du gouvernement : le mouvement des sans-emplois met en garde Ilunga Ilunkamba

Le mouvement des sans-emplois sera en meeting des chômeurs ce samedi 17 août à la place YMCA, à Matonge pour rappeler au premier ministre que les consultations en cours pour la formation du gouvernement doivent prendre en compte les exigences reprises dans l’article 36 de la Constitution qui stipule : « Le travail est un droit et un devoir sacrés pour chaque Congolais. L’État garantit le droit au travail, la protection contre le chômage et une rémunération équitable et satisfaisante assurant au travailleur ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine, complétée par tous les autres moyens de protection sociale, notamment, la pension de retraite et la rente viagère ».

« Nous voulons interpeller le premier ministre de ne pas faire les consultations pour le faire. Il doit savoir qu’il est premier ministre, la personne qui vient d’être nommé après l’alternance pacifique. Il est temps qu’il puisse choisir de personnes qui ont quand même une vision de faire évoluer le social des congolais », a laissé entendre Junior Mwela, coordonnateur de cette structure dans une interview accordée à votre rédaction ce vendredi 09 aout.

Il exige par ailleurs que la personne qui sera mise à la tête du ministère du Travail devra être une personnalité neutre et que le ministre du travail soit attaché à la présidence en conformité avec le projet de société présenté par le chef de l’État lors de la campagne électorale qui se résumait en une phrase : « Vaincre la pauvreté », chose qui selon lui ne sera possible que si l’on donne de l’emploi à la population.

« Le président de la République doit surveiller les actions que le ministre du travail doit poser, quel est son programme, comment il réalise le programme du gouvernement et quelle est sa vision pour lutter contre la pauvreté parce que lutter contre le chômage est devenu un problème endémique », a-t-il ajouté.

Le mouvement des sans-emploi est cette structure sociale qui milite pour l’amélioration de vie de la population et organise des meetings des chômeurs pour interpeller le gouvernement sur les besoins de la population et pousse les jeunes à l’entrepreneuriat.

Jacqueline Kamate

Print Friendly, PDF & Email
Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *