Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, s’est rendu, hier mardi 27 octobre, sur le site de vente de véhicules à Sendwe dans la commune de Kalamu afin de s’entretenir avec les vendeurs de ce lieu de négoce, inquiets des menaces de spoliation qui plane sur ledit site. En effet, un citoyen répondant au nom de Kasongo, se réclamerait être le propriétaire de ce site depuis 1993, et a porté l’affaire au niveau du parquet de Kalamu afin de suspendre toutes activités sur ce lieu.

Suite à cette plainte, certains des vendeurs se sont vus interpellés par le parquet de Kalamu. Pour s’imprégner de la situation, le patron de la ville de Kinshasa a porté une oreille attentive aux explications fournies par le fondateur de ce marché de fortune connu pour la vente des véhicules. Sur un ton ferme, il a rappelé à l’opinion publique que ce site n’est pas approprié pour des travaux de construction, car il y’a des câbles de courant électrique ainsi que des tuyaux de la Regideso qui traversent ce lieu. Pour lui, il est inadmissible de vendre cet espace.

De l’avis de l’autorité urbaine, les vendeurs des véhicules ont le droit d’exercer en toute quiétude leur commerce à cet endroit. « Chaque fois qu’il y a un espace, les hommes de mauvaise fois en complicité avec les agents du cadastre viennent brandir des faux documents au détriment des paisibles citoyens qui ont juste ça pour le bien être de leurs familles. Plus jamais je ne vais tolérer ce comportement, d’ailleurs je serai là pour démolir toute construction sur des espaces interdits de lotissement. Tant que je serai gouverneur, je vais m’assurer à ce qu’aucun de ces espaces ne soit vendu » a déclaré Gentiny Ngobila.

Par ailleurs, le gouverneur a promis de poursuivre toute personne qui sera prise dans le filet. Sur place, il a instruit le Dg d’Addi Construt d’aménager cet espace pour permettre aux vendeurs d’exercer leur commerce dans des bonnes conditions. Contents de l’implication du numéro un de tous les kinois, les vendeurs de Sendwe ont salué l’action du gouverneur. Signalons que c’est depuis 1979 que ces vendeurs exposent leurs véhicules à cet endroit.

Pour rappel, Gentiny Ngobila, avait au cours d’une séance de travail avec les bourgmestres en août de l’année en cours, interpellés ces derniers quant à la spoliation ou ventes des terrains inappropriés à travers les municipalités. « Les bourgmestres n’ont pas compétence à vendre des terrains ou parcelles se trouvant dans leurs juridictions » avait-il alors signifié.

Fyfy Solange TANGAMU

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *