Dans la nuit du vendredi au Samedi 05 décembre, la ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu , a été plongée dans une vive tension suite à l’assassinat de 8 personnes au quartier Ndosho . Face à la montée de la criminalité , les mouvements citoyens ont décidé de se mettre ensemble pour apporter leur pierre à l’édifice.

Dans un échange , tous les mouvements citoyens qui oeuvrent en ville de Goma ont démontré l’envie de soutenir les forces de l’ordre dans la recherche de la sécurité et la stabilité . Ils ont par la même occasion proposé des pistes de solutions pour finir complément avec les cas des meurtres et des vols qui ont pris place dans la ville touristique.

« les cas d’insécurité nous interpellent tous, on n’est pas là pour indexer les autorités. Nous avons aussi la part de responsabilité pour faire en sorte que la sécurité reigne. Nous allons poser nos actes pour contribuer à la sécurité dans la ville », a expliqué Smith Ntumba, membre du mouvement Nasema Sasa.

Réunis autour d’une même table, les mouvements citoyens Lucha, Filimbi, Amka Kongo et bien d’autres, dans leurs propositions, ont émis le vœu de voir les autorités procéder à un bouclage systématique afin de dénicher les porteurs d’armes illégales .

« Nous interpellons les autorités à faire preuve d’anticipation et nous les encourageons de demeurer dans la voie de bouclage comme ils l’ont fait au quartier Bujovu. Ils peuvent multiplier ces genres d’initiatives ça peut aider. Nous avons été témoins des résultats », a ajouté Smith Ntumba.

Pour rappel, 46 présumés bandits avaient été arrêtés avec plusieurs effets militaires en date du 28 novembre dernier dans un bouclage systématique initié par les forces de sécurité au quartier Bujovu, situé à l’Est de la ville de Goma .

David Bitwayiki

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *