C’est la cause d’une panique généralisée à Lubumbashi. A l’aube de ce samedi 27 mars, des personnes identifiées comme des miliciens séparatistes Bakata-Katanga ont fait incursion dans la ville.

Munis d’armes blanches, les miliciens ont rencontré la résistance de l’armée régulière. Les deux parties se sont alors violemment affrontées, des coups de feux ont été entendus dans plusieurs quartiers de la ville. Plusieurs personnes sont morts durant les affrontements, mais le bilan officiel n’est pas encore connu.

Au centre ville où l’armée s’est déployée en masse, la population a été priée de rentrer à la maison par les éléments de la police et de l’armée, des magazins ont dû refermer très rapidement.

Par ailleurs, le même mouvement d’incursion est signalé dans la localité de Pweto et à Likasi, deuxième ville du Haut-Katanga située à 150 km au nord de Lubumbashi.

Les Bakata-Katanga sont une milice séparatiste réclamant l’indépendance du Katanga. Elle appartient à Gédéon Kyungu connu pour ses atrocités commises dans l’ex Katanga. Après s’être rendu aux autorités en 2016, il vit actuellement à Lubumbashi dans une résidence luxueuse sous une forte surveillance des forces de l’ordre.

Patrick Lumbala

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *