Environ 10 personnes ayant succombé et plusieurs autres civils pris en otage après une nouvelle attaque des miliciens d’Allied Democratic Forces (ADF), dans la nuit du dimanche 20 à celle du lundi 21 septembre dans le secteur de Beni-Mbau sur la route nationale n°4.

« Nous sommes dans une inquiétude ce lundi. Les rebelles ont fait incursion dans cette partie après avoir dévié les positions des éléments des FARDC. Ils ont tué par armes à feu et à la machette nos civils et ont pris en otage plusieurs autres dont le chef du village », a rapporté l’administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana au micro de nos confrères de 7 sur 7.cd. La même source a renseigné que 10 civils ont été tués dont 6 hommes et 4 femmes.

Les miliciens ADF ont réalisé leur opération à Kitoho et Vuppiri. Le rescapé de cette embuscade a affirmé que ce groupe rebelle était composé des hommes, des femmes et des enfants, et a révélé qu’il a a vu ses parents être égorgés par les assaillants.

Quant à elle, la société civile locale a dressé un bilan de 11 morts après cette irruption des ADF.

« Il y a 11 personnes tuées dont 10 civils, plusieurs autres portées disparues. 4 maisons incendiées et plusieurs animaux domestiques emportés », a indiqué le président de la jeunesse de Beni-Mbau, Esdras Mathe.

Par ailleurs, il s’observe une situation confuse à Beni-Mbau notamment avec les différentes tueries enregistrées dans cette partie du Nord-Kivu. Cette situation semble paralyser les activités socio-économiques, mais aussi il y a un déplacement en masse de la population vers d’autres entités fuyant ainsi l’insécurité.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *