Suite à l’insécurité qui a pris place dans la ville de Goma depuis le début de l’année 2020 , le mouvement citoyen Lutte Pour le Changement, LUCHA , annonce la tenue d’une journée ville morte ce vendredi 11 décembre 2020 sur toute l’étendue de la ville touristique.

Après la coordination des étudiants du Nord-Kivu qui a appelé à l’observation de deux jours sans activités académiques et scolaires suite à l’assassinat de 8 personnes le weekend dernier au quartier Ndosho , c’est le tour du mouvement citoyen Lutte Pour le Changement qui appelle toute la population de la ville de Goma à observer une journée ville morte pour ” pleurer toutes les victimes d’assassinat et des tueries suite à la recrudescence de l’insécurité dans la ville de Goma durant cette année 2020 et particulièrement celles de Ndosho de la fois dernière “, explique Mwamisyo Ndungo King militant de La LUCHA.

Ce mouvement pro démocratie demande à toute la population de rester à la maison car dit-il ” il n’y aura pas d’activités scolaires , académiques , commerciales , le transport en commun et bien d’autres ” , une manière pour la LUCHA d’attirer l’attention des autorités compétentes dans la recherche urgente de la sécurité dans la Ville de Goma.

David Bitwayiki

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *