Insécurité à l’Est : Bintou Keïta rappelle que la Monusco est là pour renforcer l’armée et la police nationale

Insécurité à l’Est : Bintou Keïta rappelle que la Monusco est là pour renforcer l’armée et la police nationale

La nouvelle cheffe de la Monusco, Bintou Keïta, a évoqué ce mercredi 17 mars, au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa, plusieurs sujets ayant trait à l’insécurité qui prévaut actuellement dans la partie Est de la RDC notamment à Béni.

Répondant à une question relative à la responsabilité de la Monusco pendant 20 ans face aux tueries des populations dans la partie Est du pays qui ne cessent d’augmenter du jour au lendemain, la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC a fait savoir que se battre pour le retour d’une paix durable à l’Est ne devrait pas être le travail d’une seule personne, cela demande une parfaite collaboration.

« Une personne ne peut pas faire quelque chose, seule. Il faut qu’il y ait un travail d’ensemble. La première responsabilité, c’est avec l’armée et la Police nationale et nous sommes là, pour appuyer. On doit être en mesure de se parler lorsqu’il s’agit des questions difficiles. Nous sommes là pour renforcer les forces de sécurité et du secteur de la justice. Ce sera un travail de partenariat, et de collaboration. Ce n’est pas un travail d’une personne», a dit Bintou Keïta.

Signalons que plusieurs citoyens ont toujours décrié le travail réalisé par les casques bleus de la Monusco à l’Est du pays depuis leur arrivée en RDC. Au vue de leur bilan jugé très mitigé, certains congolais sont allés encore plus loin jusqu’à demander le retrait immédiat de ces soldats étrangers sur le sol congolais, comme l’avait fait l’ancien président Joseph Kabila lors de son dernier discours au siège de l’ONU à New-York le 25 septembre 2018.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 1 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *